Presque comme hier, mais pas tout à fait comme demain.

Dans ma REPpublique, les jours se suivent et ne se ressemblent pas (toujours).

Aujourd’hui, il y a eu :
– Une séance de géographie que M. a conclu en criant à la question (toute épineuse) du nom de notre région : Paris !
– M. qui a poussé une élève espagnole dans l’escalier. Il est venu se plaindre en assurant qu’elle lui avait répondu Va te faire e…,en Italien.
– La maman de S. qui, venue chercher le bulletin, tout à fait honorable mais pas de quoi se taper le cul par terre, de sa fille, pour le 1er trimestre, a exigé de moi que je lui fasse sauter une classe pour, je cite, « aller plus vite ».
– C. qui m’a envoyé le ballon (fort heureusement en mousse) en pleine tête pendant la recréation.
– C., ma collègue, qui m’a annoncé, alors que j’avais déjà la bouche pleine, que les gâteaux que je venais de manger lui avaient été offerts par un élève au début du mois de décembre.
– La maman de Y. qui a ramené son fils en classe vers 15h en m’expliquant que mamie était tombée. Une minute plus tôt, elle expliquait à la maîtresse du grand frère que mamie avait une bronchite.
– Moi qui ai donné une poésie à copier à mes élèves pour avoir le temps de m’épandre ici.

Anouk F